Bruxelles fixe de nouvelles obligations à Facebook et Google

Viviane Reding veut renforcer la protection des données personnelles. Parmi les mesures phares présentées par la commissaire européenne : le droit à l’oubli numérique. Les contrevenants subiront de fortes sanctions financières.
Ce n’est pas un mystère. Depuis plusieurs mois, certaines pratiques des Facebook,  Google et consorts sont dans le collimateur de Viviane Reding. La commissaire européenne à la Justice a présenté à la presse, ce mercredi 25 janvier 2012, un arsenal législatif afin de renforcer la protection des données personnelles des internautes.

La nouvelle directive, destinée à remplacer celle de 1995 devenue obsolète, instaure des sanctions financières pour qui ne suivrait pas le texte à la lettre.  « Ces pénalités pourront aller jusqu’à un million d’euros ou  jusqu’à 2 % du chiffre d’affaires annuel global de la société », indique Bruxelles dans un communiqué. « Les règles européennes s’appliquent même si les données personnelles sont détenues à l’étranger par des entreprises qui sont actives sur le territoire européen », précise la Commission européenne.

Le droit à l’oubli numérique

La mesure phare présentée par Viviane Reding concerne sans nul doute le droit à l’oubli numérique. Ainsi, les internautes « devront être en mesure d’effacer leurs  données s’il n’existe aucune raison légitime pour les conserver (…) » Sans le nommer, la mesure vise particulièrement le numéro un des réseaux sociaux. Facebook stocke les données concernant ses membres sur ses serveurs, même quand  ceux-ci ont supprimé volontairement toutes leurs informations. Ce droit à l’oubli concerne tous les sites Internet, à l’exception des sites de presse.
En outre, les entreprises Web auront pour obligation d’informer clairement les internautes de la manière dont seront gérées et utilisées leurs données.  Hasard du calendrier ? La veille de l’annonce de la Commission européenne, Google faisait déjà valoir sur son blog une évolution de sa politique en matière de confidentialité.  Le numéro un des moteurs de recherche promet de faire un effort de communication et de simplification quant aux informations qu’il collecte grâce à ses services. Ces modifications seront effectives le 1er mars prochain. L’américain expliquera surtout à chacun de ses utilisateurs  ce qu’il fait de leurs informations en les contactant par e-mail, quand ils ont un compte Gmail, ou depuis sa page d’accueil.

Une transposition en droit français d’ici à trois ans

Bruxelles estime donc que chaque internaute doit avoir accès à l’intégralité des données conservées  « mais aussi pouvoir les transférer d’un fournisseur de service à un autre ». Enfin, tout opérateur aura pour obligation d’avertir expressément ses utilisateurs de toute faille de sécurité concernant leurs données dans les 24 heures. Un principe qui ne va pas forcément de soi. Sony, lors du piratage de son service de jeux vidéo en ligne, avait mis une semaine à communiquer sur l’exposition des données de ses 77 millions de membres.
La directive devra être transposée en droit local dans les 27 pays de l’Union d’ici à trois ans.
source 01net

Hello Kitty et Dora l’exploratrice véhiculent des virus

Des sites a priori inoffensifs comme ceux consacrés à des jeux en ligne pour enfants figurent parmi les plus infectés de virus, selon une étude de l’éditeur de solutions antivirus Avast Software. Ses laboratoires ont détecté plus de 60 sites de ce type infectés au cours des 30 derniers jours, contenant tous les mots clés « jeu » ou « arcade » dans leur adresse internet.

Parmi ces plateformes destinées aux enfants, le site infecté le plus visité est Cutearcade.

com, qui regroupe de nombreux jeux et coloriages consacrés à Hello Kitty ou encore Dora l’exploratrice. Plus de 12.600 signalements d’infection ont été remontés depuis Avast! par les utilisateurs de l’antivirus en quelques jours. Cette infection prend la forme d’un cheval de Troie et redirige les internautes vers un site diffusant des logiciels malveillants.

Ondrej Vlcek, directeur des laboratoires Avast Software explique pourquoi les pirates privilégient ce type de site : « Ces différents jeux entraînent un certain nombre de clics. Les enfants, qui ne savent pas vraiment sur quoi ils appuient, ne sont pas conscients des éventuels risques et des conséquences. Cela rend leur ordinateur, ou celui de leurs parents, très sensible aux logiciels malveillants. »

La plupart de ces sites semblent légitimes, alors que certains ont été spécialement conçus pour diffuser des logiciels malveillants. Avast Software recense parmi les sites les plus infectés Cutearcade.com, Hiddenninjagames.com, Territoriogamers.com, 1st-kidsgames.com, Gamesbox.com, Jeux.com et Coolespiele.com. Seule une solution antivirus mise à jour peut préserver les ordinateurs de ces attaques.

source leparisien

Windows 8, la bêta téléchargeable librement fin février

Microsoft a présenté au CES la pré-bêta de Windows 8. Au menu : quelques améliorations et de nouveaux lecteurs audio et vidéo. Une mise en bouche en attendant la première bêta, qui doit sortir fin février.

Microsoft est sur le point de finaliser la bêta 1 de Windows 8.

Depuis septembre 2011 et la developer preview, on n’avait pas vu de nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft.

En attendant la première bêta, prévue pour fin février (voir le calendrier ci-dessous), l’éditeur a présenté une mise à jour intermédiaire au CES de Las Vegas.

Dénommée Windows 8 build 8175 – la bêta 1 étant la build 8200 – cette version comporte de nombreuses petites nouveautés, mais rien de majeur.

Un nouveau geste tactile permet de fermer les applications Metro : il suffit de glisser son doigt du haut de l’écran vers le bas.

Plus anodin, il est désormais possible de changer simplement les couleurs de l’écran d’accueil en les choisissant dans une palette.

Toujours du côté des changements cosmétiques, la colonne de commande latérale rétractable (Charm Bar) devient transparente.

Calendrier de sortie de Windows 8

13 septembre 2011 : developer preview de Windows téléchargeable.

Avant le 21 janvier 2012 : pré-bêta.

23 janvier : bêta Escrow, compilations de builds créés pour être des bêtas potentielles.

23 au 28 janvier : les testeurs votent pour la version la plus apte à être présentée au public.

♦ 30 janvier : la bêta est montrée lors d’une présentation interne.

Fin février : Windows 8 bêta 1 téléchargeable.

Eté 2012 : sortie de Windows 8.

source 01net