Orange annonce la fin des lignes téléphoniques fixes sans box Internet

A partir de novembre, il ne sera plus possible de souscrire à cette ligne à l'ancienne. L’opérateur historique Orange (ex-France Télécom) ne commercialisera plus que des box Internet.

Orange a dès 2016 informé le régulateur de son calendrier d’arrêt du réseau RTC permettant aux téléphones fixes de passer des appels (hors connexion depuis une box). L’opérateur confirme la fin de commercialisation des abonnements à partir du 15 novembre.

Avec autant d’abonnés français à la téléphonie mobile, la fermeture du réseau commuté (RTC) pourrait passer inaperçue pour bon nombre de consommateurs. Pour les Français qui continuent de payer chaque mois 15 euros d’abonnement pour bénéficier d’une ligne fixe, cet arrêt devrait susciter des interrogations.

Ce qui est sûr, c’est que la mort du RTC est actée – et pas seulement par les opérateurs français. L’opérateur historique en avait d’ailleurs informé le régulateur des télécoms, l’Arcep, dès 2016, date à laquelle il lui a communiqué son calendrier de fermeture.

Plus de nouveaux abonnements dès le 15 novembre

Celle-ci sera progressive pour n’être totalement effective que d’ici quelques années. L’autorité des télécoms avait en effet exigé une période de préavis de 5 ans. La première phase interviendra dès cette année. Orange a d’ailleurs apporté une précision sur son calendrier.

A compter du 15 novembre, Orange mettra fin à la commercialisation des abonnements au réseau téléphonique commuté. Comme l’expliquait dès l’année dernière ZDNet dans le cadre d’un dossier consacré à la fin du RTC, « il ne sera plus possible de commander de lignes de téléphone analogique sur l’ancien modèle, plus possible d’installer un bon vieux fax sur une ligne analogique dédiée. »

« A partir du 4ème trimestre 2018, en métropole, les nouvelles lignes téléphoniques fixes ne seront plus construites sur le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) mais sur la technologie Voix sur IP. Tous les opérateurs proposeront alors des offres commerciales adaptées » expliquait Orange, qui ajoutait :

« Le RTC continuera de fonctionner pour toutes les lignes existantes, la migration progressive vers la nouvelle technologie IP de ces lignes existantes ne devant commencer qu’à partir de 2022 au plus tôt. »

Hausse mécanique du prix de l’abonnement

Concrètement, comme le soulignent nos confrères de France Info, « à partir du 15 novembre 2018, les nouveaux clients ou les foyers qui déménagent devront obligatoirement passer par une box internet pour pouvoir continuer à utiliser leur ligne fixe. »

Ces clients devront donc souscrire un abonnement Internet pour conserver une ligne fixe. Sauf que comme le rappelle l’association des usagers des télécommunications, le coût de l’abonnement n’est pas le même.

« On a de l’internet, à 7 ou à 9 euros, mais c’est la première année. Si vous regardez le tarif de la deuxième année, on a des tarifs qui vont plutôt vers les 29 euros, au-delà du prix de la ligne téléphonique d’aujourd’hui » signale à France Info son président.

L’arrêt complet du RTC s’échelonnera sur plusieurs années. Au 4ème trimestre 2019, ce sera en métropole l’arrêt des offres ‘multi-lignes’ pour les clients professionnels et entreprises, c’est-à-dire les lignes T0 ou services Numéris (nom de l’offre RNIS d’Orange).

Enfin, à partir de 2022 « au plus tôt » (Orange avance désormais la date de 2023), sera enclenchée la « migration progressive, année par année et zone géographique par zone géographique des lignes téléphoniques RTC existantes vers le tout IP. »

source : zdnet